Meilleures ventes

Nos Huîtres

On distingue plusieurs sortes d'huîtres et surtout plusieurs qualités d'huitres : - les huîtres de "pleine mer" : sorties des parcs, elles passent un court séjour en bassin afin de les rincer, avant de vous être servies ; - les huîtres "fines de claire" : elles passent au minimum 21 jours en claire (ou marais), avant de rejoindre les bassins pour vous être servies. Leur goût est plus fin, moins iodé, mais elles ne sont disponibles que de novembre à mars ; - les huîtres "spéciales" : elles se différencient par leur "taux de chair", supérieur aux huîtres "normales", c'est-à-dire que le poisson (l'intérieur de l'huître, ce que vous mangez quoi !) est d'un poids supérieur à la moyenne. Cela est du principalement à une fin d'élevage en marais : l'huître s'y nourrit beaucoup plus et son goût est beaucoup plus fin, avec une forte influence du terroir. - les huîtres "pousse en claire" : leur affinage est identique aux fines de claire, mais elles passent au minimum 6 mois dans les marais, et, au lieu d'être affinées en poches, elles sont "en liberté", à 2 ou 3 par m2 : leur taux de chair est en général encore supérieur et leur goût incomparable. - les huîtres plates : elles sont élevées par endroit ("belon") mais celles que nous vous proposons sont des sauvages, pêchées dans les pertuis autour de l'île de Ré. L'huître plate est en effet l'huître "indigène" de nos côtes : elle y vit depuis très logtemps sans y avoir été introduite. Attention : le calibre des huîtres plates est totalement différent de celui des huitres creuses. Vous trouverez la nomenclature sur la page du produit !

Détails

Nos Huîtres Il y a 8 produits.

Sous-catégories

  • Fines de Ré

    Nos huîtres fines de l'île de Ré grandissent en Bretagne, à Paimpol, avant de finir leur croissance dans nos parcs sur l'île de Ré. Elles vous sont proposées ici en n°2, 3 ou 4, 2 étant les plus grosses (± 9 au kg), 3 les moyennes et plus courantes (± 12 au kg) et 4 les plus petites (± 16 au kg).

    Sur demande par mail, nous pouvons aussi vous fournir des huîtres n°5, 1 ou 0.

    Nous vous proposons également à la vente en ligne une bourriche dégustation contenant 50% d'huîtres n°3 et 50% de n°2.

  • Bio

    La production biologique est un système global de gestion agricole et de production alimentaire qui allie les meilleures pratiques environnementales, un haut degré de biodiversité, la préservation des ressources naturelles, l’application de normes élevées, la santé des écosystèmes et des personnes.
    Nos huitres sont issues de parcs de captage  proches de notre zone d’élevage et non d’écloserie ; La densité d’élevage dans nos parcs est plus faible car nous élevons nos huitres principalement sur collecteurs là où elles se  sont fixées naturellement et où elles se développent plus rapidement. Nos huitres sont en conséquence très peu impactées par les épizooties.
    Nos sites d’élevage sont tous agréés qu’ils soient en mer ou à terre ; ils sont situés dans des zones préservées. Nous privilégions l’élevage associé pour les bénéfices réciproques apportés par chaque espèce : élevage des vers de vase dans les claires servant de nourriture aux crevettes impériales dont l’activité engendre une production accrue de plancton bénéficiant aux huitres.
    Nos huitres sont donc élevées dans un environnement de grande qualité ou elles acquièrent tous les éléments nutritifs qui leur assurent un maximum de goût et de valeur nutritive.

  • Spéciales

    Les huitres spéciales ont un taux de chair supérieur à la moyenne : elles sont plus "remplies". Leur goût est également particulier : plus doux que la "pleine mer" et la "fine de claire".

    Les huîtres spéciales sont très appréciées par les connaisseurs, les plus connues des spéciales sont celles des établissements Gillardeau ...

    Nos huîtres spéciales sont cultivées sur des filières, immergées en permanence.

  • Plates sauvages

    Nous vous proposons aussi des huîtres plates pêchées dans les pertuis autour de l'île de Ré. L'huître plate est l'huître indigène de nos côtes : elle y vit depuis toujours, contrairement à l'huître creuse de souche japonaise (consommée actuellement) qui fut introduite dans les années 1970, et à l'huître de souche portugaise, élevée auparavant.

Résultats 1 - 8 sur 8.
Résultats 1 - 8 sur 8.